Les lois de défiscalisation pour l’investissement immobilier locatif

Vous avez pour ambition de vous lancer dans un projet d’investissement immobilier locatif. En effet, c’est un placement qui s’avère être sûr pour les détenteurs de capital qui ne veulent pas prendre trop de risque. Mais il permet également de se constituer un patrimoine immobilier progressivement. Plusieurs facteurs influencent la réussite et la rentabilité de votre placement. Outre les caractéristiques même du bien immobilier, les impôts ont un impact direct sur la rentabilité de votre investissement. Il existe toutefois des lois qui permettent de réduire vos impôts quand vous vous lancez dans l’investissement immobilier locatif. Découvrez dans notre article quelles sont ces lois.

La loi Pinel pour l’investissement locatif neuf

L’investissement locatif est très utilisé pour générer des revenus supplémentaires et pour se constituer un patrimoine immobilier. Dans le domaine de l’investissement locatif, les investisseurs se tournent souvent vers les biens immobiliers anciens. Cela s’explique par le fait que ces biens immobiliers sont vendus à un prix plus abordable par rapport à un bien neuf. Or il est possible qu’avec les travaux divers à réaliser, les dépenses que vous avez réalisées pour votre projet puissent se rapprocher du prix d’achat d’un bien immobilier neuf. Pour encourager les investisseurs à placer leur capital dans un bien immobilier neuf, l’État a mis en place une loi qui permet de réduire ses impôts sur les revenus de la location. Avec la loi Pinel, il vous sera possible de réaliser une économie d’impôt pouvant atteindre les 63 000 € sur une durée de 12 ans. Mais pour pouvoir profiter des avantages de cette loi de défiscalisation il faut que :

  • Vous faites l’acquisition d’un bien immobilier neuf vendu en l’état de futur achèvement dans une des zones qui ont été fixées. Ceci afin de faciliter l’accès à un logement de qualité dans les zones tendues.
  • Le bien immobilier que vous avez acheté doit être mis en location pendant 6, 9 ou 12 ans. En fonction de la durée de la mise en location du logement, vous pouvez obtenir une réduction d’impôt de 12, 18 ou de 21 % de la valeur du bien.
  • Le loyer ne doit pas dépasser le plafond que la loi a déterminé tandis que les revenus du locataire ne doivent pas excéder un plafond en particulier.

Pour trouver le bien qu’il vous faut, vous pouvez faire appel à une agence de gestion immobilière ou à un promoteur immobilier. Il est important de souligner que le bien doit être situé dans un bâtiment d’habitation collectif.

La loi Denormandie pour un investissement locatif ancien

La loi Denormandie vous permet de défiscaliser votre investissement locatif. C’est une loi dédiée à un investissement locatif dans l’ancien. Effectivement, avec cette loi vous pouvez faire l’acquisition d’un bien immobilier ancien que vous allez rénover. Comme pour la loi Pinel, pour pouvoir réduire vos impôts jusqu’à 21 % de la valeur du prix du bien. Vous devez mettre le bien en location après sa rénovation pendant 6, 9 ou 12 ans. Le bien devra par ailleurs être acquis entre janvier 2019 et décembre 2022 avec une valeur égale ou inférieure à 300 000 €. Et les travaux que vous allez réaliser devront représenter 25 % de la valeur totale de votre projet.

La loi Censi-bouvard pour un investissement locatif résidence services

Si votre projet d’investissement locatif a pour objectif de proposer des résidences de services, la loi Censi-bouvard est celle qu’il vous faut. Effectivement, avec cette loi, non seulement vous avez la possibilité de profiter d’une réduction d’impôt de 11 % répartie sur 9 ans en plus de la récupération de la TVA de 20 % du prix d’achat du bien. Pour cela, vous allez mettre en location le bien que vous avez acquis en location meublée pour les étudiants, les personnes âgées ou encore les handicapés.