Bien évaluer sa capacité d’emprunt

Vous aimerez vous lancer dans un projet immobilier pour vous constituer votre propre patrimoine immobilier ou pour avoir votre résidence principale. Pour pouvoir concrétiser votre projet, vous devez demander un crédit immobilier. Vous le savez, les institutions financières font très attention avant d’accorder un prêt. Ceci afin de limiter au maximum les risques de non-remboursement. Connaître votre capacité d’emprunt peut d’ailleurs vous aider à optimiser votre dossier. Dans notre guide, découvrez quels sont les éléments qui influencent votre capacité d’emprunt et comment la calculer.

Les éléments qui impactent votre capacité d’emprunt

En évaluant votre capacité d’emprunt, vous pouvez vous faire une idée de la valeur du montant maximum que vous pouvez emprunter auprès de la banque pour votre projet immobilier avec votre salaire. Cela vous permettra aussi d’identifier le type de bien immobilier que vous pouvez acheter. Mais au-delà de cet aspect, votre capacité d’emprunt vous permet de vous assurer que vous pourrez rembourser le crédit immobilier que vous avez demandé auprès d’une banque en disposant d’un reste à vivre suffisant et sans avoir à vous retrouver en situation de surendettement. Plusieurs éléments vont ainsi entrer en considération quand vous allez évaluer votre capacité d’emprunt. Il s’agit de :

  • Vos revenus réguliers comme votre salaire et celui de votre partenaire. Les allocations familiales et les pensions que vous percevez.
  • Vos charges comme votre loyer, la pension alimentaire à payer ou encore les rentes à verser, les dettes ainsi que les mensualités à payer avec le prêt que vous demandez et les crédits en cours.
  • Votre apport pour votre projet immobilier. Ici, l’apport minimal recommandé est de 10 % du montant demandé afin de financer une partie de l’achat et de régler les frais annexes.
  • La durée de votre prêt immobilier. C’est d’ailleurs un élément important dans l’évaluation de votre capacité d’emprunt. En effet, en optant pour un crédit immobilier de courte durée, vous pouvez réduire les intérêts de votre emprunt. Tandis que pour un crédit avec une durée importante, vous pouvez emprunter plus, mais les intérêts vont augmenter. Par contre, les mensualités vont être étalées, ce qui permettra d’augmenter votre capacité d’emprunt. Il est toutefois important de souligner que la durée maximale d’un crédit immobilier pour un particulier est de 27 ans.

Le taux d’endettement, un élément essentiel de la capacité d’emprunt

Quand vous allez évaluer votre capacité d’emprunt, vous ne devez pas négliger votre taux d’endettement. Effectivement, les banques peuvent refuser votre demande de crédit immobilier si votre taux d’endettement dépasse le taux fixé dans le domaine. Pour un crédit immobilier pour un particulier, le taux d’endettement maximum autorisé est de 35 % assurance incluse. Ce taux réglementaire a été défini par le Haut Conseil de stabilité financière afin de minimiser les risques de non-remboursement des crédits et d’éviter les surendettements. Grâce au respect de ce taux, les particuliers pourront rembourser les mensualités de leur prêt tout en disposant du reste à vivre nécessaire pour vivre décemment. Il est d’ailleurs important de mentionner que pour les foyers à revenus modestes, le taux d’endettement ne doit pas dépasser les 20 %.

Calculer la capacité d’emprunt d’un particulier

Pour savoir combien d’euros vous pouvez emprunter auprès d’une banque, vous pouvez calculer votre capacité d’emprunt. Pour cela, vous allez appliquer cette formule : (Revenus – charges) x 35 %. Ce calcul vous permettra d’avoir une estimation du montant total que vous pourrez emprunter pour concrétiser votre projet immobilier. Vous pouvez aussi utiliser les simulateurs gratuits en ligne qui vous permettent de simuler votre capacité d’emprunt. Ces outils utilisent plusieurs données pour vous aider dans vos comptes.