Les étapes pour ouvrir un magasin légal de CBD en France

Avec environ 1700 boutiques de CBD enregistrées actuellement, le business de cette molécule extraite des variétés de cannabis sativa L semble atteindre toute la France. Malgré un plan juridique flou et une législation en pleine refonte, de plus en plus d’investisseurs se lancent dans l’ouverture de magasins légale de CBD. À ce propos, découvrons tout ce qu’il faut savoir pour ouvrir sa boutique légale de CBD en France.

Déterminer le statut du CBD shop

À titre de rappel, il faut savoir que seule la vente de “fibres et graines” issues de la plante Cannabis sativa L. avec un  taux en THC inférieur ou égal au seuil autorisé de 0,2% est autorisée en France. Il est important de le connaître avant de se lancer dans la vente de CBD et définir le statut professionnel et juridique de son CBD shop. Créer une boutique implique, en effet, d’avoir un statut professionnel. Ainsi, en matière de structure juridique, les magasins légales de CBD qui viennent d’ouvrir adoptent souvent le statut SAS. Sachez que le statut déclaré à la chambre de commerce a une influence sur toutes les démarches à suivre lors de l’ouverture d’un magasin de CBD. En ce qui concerne ce statut, il est vivement recommandé d’opter pour un statut assez large, notamment, se spécialiser dans les produits de bien-être. En plus de la création de boutiques physiques légales de CBD, il est plus judicieux de le combiner avec une boutique en ligne.

Définir la gamme de produit à commercialiser en magasin

Huile de CBD, fleurs de CBD, résine de CBD ou produits comestibles à base de CBD comme des bonbons, du chocolat, des pastilles, des boissons, des tisanes, des infusions au cannabidiol ? Dans le cadre de l’ouverture d’un magasin spécialisé en CBD, il est important de déterminer de façon précise la gamme de produits à commercialiser. En effet, l’activité d’un magasin légal de CBD ne doit pas se cantonner uniquement autour des fleurs. Afin de répondre au mieux à chacun des besoins de chaque client, il est vivement recommandé de diversifier ses produits.

Cela dépend évidemment aussi du profils de clients à cibler. À savoir que les clientèles âgées de 25 à 45 ans et d’ancien fumeur s’intéressent généralement sur les fleurs de CBD. Les plus novices, quant à eux, chercheront uniquement à profiter des vertus thérapeutiques du CBD et s’attardent sur les huiles de CBD et produits de bien-être.

Pour qu’une boutique légale de CBD soit autorisé, il faut qu’elle remplisse certaines conditions :

  • s’assurer que le CBD vient vraiment d’une variété de plantes Cannabis sativa L.
  • utiliser uniquement un CBD avec  une teneur en THC inférieure ou égale à 0,2%
  • éviter toute forme de publicité et toute forme d’incitation à la consommation

Repérage et aménagement du local

Si vous projetez d’ouvrir un magasin légal de CBD, vous devez par-dessus tout chercher un local adapté et visible. Il est très important de repérer un point stratégique. L’idéal est de négocier pour un bail précaire de 6 mois ou 1 an pour débuter juste le temps de voir que l’activité fonctionne convenablement. La surface du local entre également en ligne de compte. Pour une boutique légale de CBD, une surface de 20 à 40 m² suffit amplement. Assurez-vous également que votre boutique légale de CBD soit implantée dans une ville d’un minimum de 6000 habitants. Cela fait partie de l’étude du marché pour éviter un marché saturé.

Création de comptes bancaires pour CBD shop

Se lancer dans la création et l’ouverture d’un magasin CBD est également indissociable à la création de comptes bancaires. Pour cela, il est plus judicieux de passer par des banques conventionnelles. Certaines banques traditionnelles refusent toutefois cette activité, donc il faut en prendre compte.